72ème édition : un retour sur la genèse du festival de Cannes.

A l’occasion du 72ème festival de Cannes, nous vous proposons un petit retour sur la genèse du festival :

Cannes 1946

Création

A l’origine la première édition devait se tenir en 1939, à l’initiative de l’écrivain Philippe Erlanger, alors directeur de l’Association Française d’action artisitique, et du ministre de l’Instruction publique et des Beaux-Arts Jean Zay. L’objectif était de contrer la Mostra de Venise, l’autre grand festival du film, à l’époque dirigé par Mussolini.

Alors que tout était fin prêt, c’est le jour même de l’ouverture que les troupes allemandes envahissèrent la pologne, provocant l’annulation subite du festival.

Renaissance

Ce fut donc du 20 septembre au 5 octobre 1946, dans le soulagement et l’euphorie de l’après guerre, que le premier festival vit le jour dans l’ancien casino de Cannes. 19 pays sont ainsi venus présenter le film de leur choix, bien avant qu’un comité de sélection interne au festival ne soit créé. C’est ainsi que les spectateurs purent découvrir entres autres La Belle Et La Bête de Jean Cocteau, La Bataille Du Rail de René Clément ou encore Les Enchainés d’Alfred Hitchcock. Roberto Rossellini, Christian Jacques, Billy Wilder, David Lean, Walt Disney et d’autres noms prestigieux complétèrent également le programme.

Comme toute première, quelques soucis techniques provoquèrent des tensions, heureusement rapidement dissipés. La plus mémorable étant la projection du film D’hitchcock avec une bobine manquante, suscitant l’incompréhension des spectateurs et la colère de son metteur en scène.

Ainsi, dans le but de ne froisser personne en ces temps encore troublés, il fut décerné un grand prix aux onze pays principaux représentés en compétition.

Michele-Morgan-et-Jean-Cocteau_exact1900x908_p

Strass et paillettes

Pour la partie festive, outre la participation du gratin de la production artisitique de l’époque, la présence de Michelle Morgan et Jean Marais à la tête du premier concours de Miss plage inaugura la facette glamour de la croisette. Lors des éditions suivantes la venue des plus grandes stars mondiales participeront largement à la renommée du festival et les projecteurs seront autant déployés en salle qu’à l’extérieur de l’enceinte du palais.

Cannes l’éternelle

Ce fut donc une première couronnée de succès, bien qu’organisée dans l’urgence et non sans problèmes, mais au final le Festival de cannes deviendra le plus prestigieux des rassemblements cinématographique de ce monde, ce que l’on constate aujourd’hui encore avec cette 72ème édition.

dhrfoqrxuaa5ile.jpg

Palmarès du Festival de Cannes

  • Palme d’or : Parasite du Sud-coréen Bong Joon-ho
  • Grand prix du jury :  Atlantique de la Franco-sénégalaise Mati Diop.
  • Prix du jury : Les Misérables de Ladj Ly et Bacurau du Brésilien Kleber Mendonça Filho
  • Prix d’interprétation masculine : Antonio Banderas, dans le film Douleur et gloire de l’Espagnol Pedro Almodóvar
  • Prix de la mise en scène : les Belges Luc et Jean-Pierre Dardenne pour le film Le Jeune Ahmed
  • Prix du scénario : Portrait de la jeune fille en feu de la Française Céline Sciamma
  • Prix de l’interprétation féminine : Emily Beecham , dans le film Little Joe de  Jessica Hausner.
  • Mention spéciale pour It Must be heaven d’Elia Suleiman
  • Prix de la Caméra d’or : Nuestras madres de César Diaz
  • Palme d’Or du court-métrage : La distance entre le ciel et nous de Vasilis Kekatos À noter que le jury a décerné une mention spéciale à Monstruo Dios de Agustina San Martín.

Article par Nicolas CHAREILLE pour Mesparentsd’abord

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :